VéhTél

Buggy télécommandé ALIEN

  • En solde
  • Prix régulier €49,99
Taxes incluses.


Vous aimez l'étrange ? Vous aimez ce qui paraît venir d'un autre monde, d'une autre planète ? Le buggy télécommandé ALIEN est là pour vous montrer pourquoi il porte ce nom.
Un design hors du commun, une agilité inégalée, capable de se mettre debout et surtout à incliner ses roues à 90° sur le côté ! Ce qui lui permet de mouvements inconcevables pour les autres véhicules télécommandés, regardez donc :


 

Vous retrouverez aussi ses compagnons : le 4X4 télécommandé SIX WHEEL et la voiture radiocommandée BUTTERFLY qui l'accompagnent.
Ces véhicules télécommandés s'adressent aux 5 ans et plus, et représentent le cadeau idéal pour toutes celles et ceux qui veulent faire plaisir à un proche. 

Points forts du Buggy télécommandé ALIEN

  • Des roues inclinables instantanément
  • Capacité à se braquer à 90° et continuer à se déplacer
  • Capacité à réaliser des cascades inaccessibles pour les véhicules radiocommandés classiques
  • Un design durable et résistant aux chocs
  • Distance de contrôle : 20 m
  • Vitesse maximale : 20 km/h
  • Temps d'utilisation : 12-15 minutes

Contenu de la boîte

  • Un (1) Buggy télécommandé ALIEN
  • Une (1) batterie de 3,7 V et 500 mAh
  • Une (1) manette de radiocommande fonctionnant à 2,4 GHz
  • Un (1) câble USB pour recharger les batteries

A Prévoir

  • 2 piles AA pour la télécommande

Vous aimeriez en savoir plus sur les véhicules téléguidés ?

Les débuts des voitures téléguidées : des véhicules sans manettes

Au début des années 1920, le développement des machines et des différents outils de transport nécessite de générer des modèles de petite taille des futurs appareils que les concepteurs proposeront sur le marché.

Pour concevoir les prototypes, les chercheurs s’appuient sur le maquettisme dont les origines remontent à plusieurs siècles (les archéologues ont pu trouver des maquettes datant de l’Antiquité comme : navires égyptiens, etc.). Ils ajoutent à ces maquettes des moteurs pour les faire bouger.

Les matières utilisés dans la conception des maquettes sont principalement les bois légers, le papier, le métal, la soie,

Dans les années 1950, le modélisme se transforme petit à petit en un loisir, en commençant par l’aviation. En cette période, le le passionné d'automobile fabriquait entièrement son véhicule radiocommandé de lui-même sauf parfois le moteur qu’il empruntait dans la majorité des cas. Il y avait dans les années 1950 des championnats dites de « micro voitures ». La manette n'était pas encore utilisée : les seules voitures RC qui existaient faisait la course en cercle attachées à un câble relié à un bâton au sol. L’objectif est soit de rouler le plus vite, soit d’être le plus régulier en roulant par rapport à une vitesse fixée par le pilote avant l’épreuve,.

De nouveaux progrès dans les années 50 : les émetteurs-récepteurs radio

Les années 50 voient l’apparition des émetteurs-récepteurs radio. Ces émetteurs-récepteurs sont des émetteurs dit de type « bip-bip » qui permettent de donner trois ordres : gauche, avant, droite,.

Puis les émetteurs-récepteurs évoluent : dans les années 1960 ils sont dotés de fonctions qui permettent une conduite plus précise.

Parallèlement à l’évolution des émetteurs-récepteurs, les matériaux évoluent aussi. matériaux composites, résine polyester, tissu de verre, balsa, permettent d'augmenter la performance des voitures télécommandée.

Tous ces progrès fait que le grand public s’intéresse de plus en plus au modélisme : un grand nombre de concours et d’expositions sont faits dans le monde.

Les progrès de la voiture téléguidée depuis les années 70

La voiture téléguidée naît vers les années 70 aux USA. on s'inspire des composants issus de l'aéromodélisme (récepteurs, moteurs, télécommande, servos,) et on fabrique des voitures radiocommandée simples à l’échelle ⅛ ème avec :

  • Une carrosserie en résine et polyester ou en plastique.
  • Quatre roues mais aucune suspension ni différentiel,
  • Les voitures sont à propulsion avec deux roues motrices seulement.
  • Un châssis plat utilisant divers matériaux (Aluminium, Epoxy, Acier Dural,…) ;

Après le tout premier championnat du monde qui a eu lieu en Californie à Pomona aux USA en 1977, les fabricants en Europe se lancent dans le milieu de la voiture télécommandée, avec pour but de réaliser le second championnat du monde en Suisse à Genève deux ans plus tard.

Au tout début des années 1980, les voitures à suspensions ainsi que les voitures tout-terrains apparaissent. Dans les années qui suivent, les améliorations techniques des deux catégories existantes (voitures tout-terrain, voitures de course axées sur la vitesse,) continuent d’apparaître.

De toutes nouvelles disciplines apparaissent dû en particulier aux avancées des accumulateurs électriques qui permettent aux voitures radiocommandées électriques d'offrir des performances équivalentes à celles des versions thermiques.

Dans les années 1990 apparaît une toute nouvelle catégorie de voitures radiocommandées : celle des véhicules à l’échelle ¼. Pénalisés par leurs taille imposante, ces modèles ont depuis été remplacés par des véhicules d'échelle ⅕ ème.

Encore plus impressionnant, à la fin des années 90 est créée une toute nouvelle famille de voitures télécommandées plutôt innovantes pour l'époque : les voitures téléguidées « eco-friendly » car elles n’utilisent aucune batterie, aucun carburant,. Elles fonctionnent silencieusement et uniquement à l’énergie solaire.

Plus tard, arrivent les toutes dernières catégories que l'on connaît aujourd'hui qui sont les Monster Trucks, les Stunts, les Buggys, les short course, les Trucks, les Drifts, les Crawlers, les Rallys,aux moteurs brushless, avec de la Nitro, aux batteries Li-Ion et Lipo avec chargeurs,etc. Avec de grandes marques de nos jours très célèbres telles que les bolides de Traxxas, Tamiya, Corally, Kiyosho, FTX, et bien d'autre... Mais on en parlera une autre fois.